Actualité

Vue 115 fois
04 février 2019

Nous recevons plus que nous donnons

Florence Robert, présidente de la CSVP de St-Jo, nous parle de son parcours et nous fait découvrir les spécificités de cette association.

  • Qui êtes-vous ? 

Je suis mariée, maman de 4 enfants. 2 de mes filles ont été scolarisées à saint-Joseph dont ma dernière fille qui est encore élève au Lycée. Mon mari, mon père ainsi que mon beau-père sont également des anciens.

  • Quel est votre parcours ?  

Depuis la naissance de mes enfants, je suis engagée dans la catéchèse et ce jusqu’à la classe de 3e de ma dernière. Entre temps, j’ai pris la responsabilité de cheftaine de groupe dans le mouvement Guide et Scout d’Europe durant 6 années.

Il y a 3 ans, quand ma dernière fille est entrée en seconde, je ressentais le besoin de changer de mission, de m’ouvrir et d’aller vers les personnes en difficultés (solitude, pauvreté…) tout en restant au service de jeunes. Mais quel engagement pouvait réunir ces 2 envies ?

Un jour, ma fille, en seconde à l’époque, m’a annoncé son engagement au sein de la CSVP. Mme Hazard, alors présidente de la CSVP, m’appelle afin que je donne mon autorisation parentale pour que ma fille puisse sortir sur le temps de midi pour visiter une famille. Certes, c’était un appel téléphonique mais je l’ai ressenti comme Appel.

Je lui ai donc demandé s’il y avait besoin de bénévole et elle m’a invité à participer à une réunion de bénévoles adultes. Peu de temps après, elle m’a proposé de prendre sa place de présidente… Cela me semblait prématuré. J’ai donc pris 2 mois pour discerner. Tout était réuni : la Pauvreté et les Jeunes alors avec grande Paix et Joie, j’ai accepté. Aujourd’hui et depuis bientôt 2 ans, je suis épaulée par Mme Deslandes (chef d’établissement) et son équipe éducative, la responsable Pastorale, 11 bénévoles adultes, une secrétaire et une comptable. Je suis aujourd’hui vraiment très heureuse de cet engagement, de pouvoir me donner aux autres et d’être entourée de jeunes.

  • Qu’est-ce que la Conférence Saint Vincent de Paul (CSVP) ?

La CSVP est un mouvement international dont le but premier est d’apporter Amitié, Bienveillance et Écoute à des personnes qui souffrent de solitude ou de pauvreté. Chaque CSVP est dépendante d’une paroisse mais la CSVP de St-Joseph est particulière puisqu’elle est la seule en France à être attachée à un établissement. Présente depuis 50 ans à St-Joseph, elle fait partie intégrante du projet pastoral de l’établissement. Le but est de proposer à nos jeunes issus de milieu favorisé d’aller à la découverte de la différence.

  • Quels sont les liens actuels avec St-Jo ? 

35 jeunes lycéens de St-Joseph apportent une fois par semaine sur le temps de midi de l’Amitié à des familles ou des personnes seules. Cet engagement est pris en seconde et nous leur demandons de le poursuivre jusqu’en terminale car il faut du temps pour s’apprivoiser et créer des liens (certains anciens ont encore des correspondances avec les familles). À chaque visite, ils offrent des denrées non périssables issues des efforts du temps de l’Avent ou du Carême de tout l’établissement. Les familles nous disent que les jeunes sont leurs rayons de soleil : elles les attendent avec impatience 3 jours avant et savourent leur venue encore 3 jours après…

11 bénévoles adultes chapeautent ces jeunes et prennent le relais des visites durant les vacances scolaires.

Nous sommes aussi présents auprès du Secours Catholique pour aider financièrement des familles en pauvreté extrême et participons au Noël de la maison d’Arrêt de Reims.

La galette des rois est un moment important dans notre année de CSVP. Les familles visitées sont invitées à St-Joseph pour participer à un spectacle et un après midi d’Amitié autour d’un goûter. La plupart des Équipes participent à ce moment fort : environ 200 élèves et familles sont présents. Beaucoup de lycéens s’engagent à la suite de cet événement.

Saint Vincent de Paul disait « nos pauvres sont nos maîtres » !

Que nous soyons jeunes ou adultes, à chaque fois que nous visitons, nous recevons plus que nous ne donnons… 


Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.