Actualité

Vue 313 fois
11 février 2019

Centenaire de la naissance du Père de Seze

Au cours des 60 dernières années – donc depuis 1959 – entre 45 et 50 Pères ou Frères jésuites ont été présents à Saint-Joseph. Une douzaine est toujours en vie et 35 sont décédés. C’est pour faire mémoire de leur passage dans nos vies qu’une messe a été célébrée le 28 Janvier dernier. C’est le centenaire de la naissance du Père de Seze qui est l’occasion de cette commémoration.

Le Père de Seze a laissé un souvenir durable chez tous ceux qui l’ont connu. De forte personnalité, doué d’un charisme et d’une autorité incontestable et incontestée, et aussi d’un humour parfois ébouriffant, il a porté le projet des équipes pendant 30 ans – de 1953 à sa mort survenue en 1984, même pendant les 9 années où il fut chef d’établissement. Pour beaucoup d’entre nous, son souvenir est inscrit dans l’histoire de nos familles, à l’occasion d’un mariage, d’un baptême, d’un décès. Dans les quelques lignes qui vont être lues, il y a d’abord un bref propos sur les équipes, écrit par lui pour un livret de gala, puis la reprise de paroles adressées aux élèves lors de rassemblements. Les Anciens y reconnaîtront son énergie qui entraînait et dérangeait, bousculant conforts et conformismes.

La vie en équipe est l’occasion offerte à chacun de faire le point sur son travail, bien sûr, sur son aptitude à accueillir, à servir bien davantage.

Il ne s’agit pas d’un système pédagogique, mais de l’occasion offerte de faire l’expérience de soi avec les autres, l’expérience de soi pour les autres.

Il n’est pas étonnant dès lors que cette vie soit difficile. Il n’est pas étonnant non plus qu’elle enrichisse prodigieusement dès aujourd’hui celui qui accepte de s’y livrer.

  • Je ne vous demanderai jamais de faire quelque chose que je ne fais pas moi-même.
  • Vous rentrez de Cormontreuil, vous passez devant le Corso de la rue des Moulins, vous vous y arrêtez pour des friandises dont vous pourriez vous passer. Savez-vous que le fils du gérant, élève de Math-sup, est autrement exigeant vis-à-vis de lui-même que beaucoup d’entre vous : il aide ses parents et mène de front ses études préparatoires aux grandes Ecoles.
  • Cet après-midi, profession de foi de vos camarades de cinquième. Je vous demande de prier pour eux. C’est une demande personnelle que je fais auprès de vous. Priez, chantez, même s’il fait chaud, même si le gymnase ne se prête pas au recueillement. Il est important que vos camarades se sentent soutenus par leurs aînés. Je sais, c’est samedi après-midi, à quelques semaines du bac il n’est pas facile de penser aux autres, mais votre comportement rendra plus sensible le sens de cette Profession de foi.
  • Dans la vie tout se tient, tout se paie, rien ne se perd. En fait c’est l’impossible qui vous est demandé.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.