Actualités

Partager sur :
21 février 2018
Carte blanche

Carte blanche à l'aumônier

Vue 145 fois

  

Du passé à l’ « à venir »

Chers amis, 

Un mot, propre à la culture française, résonne à mes oreilles et retient mon attention : c’est le mot « élève ». Quel mot magnifique ! Voici ce qu’il m’inspire. 

Dans une famille, les parents prennent soin de chaque enfant qu’ils ont mis au monde, ils l’accompagnent tout au long de sa croissance. Ils lui communiquent ce qu’ils sont, quelque chose de leur art de vivre et de leurs convictions. Ils « élèvent » leur enfant. Lui, il en retiendra et en fera ce qu’il veut. 

Anciens « élèves » de Saint Jo, vous qui avez eu la chance de vivre le projet exceptionnel des « Equipes », que retenez-vous de cette expérience ? Vous aimez rappeler comment vous avez appris à « faire équipe » (c’est recherché aujourd’hui dans la société et dans les entreprises) :  

  • en vivant ensemble, sans vous être choisis, en composant avec vos différences de caractères, de personnalités, de talents,
  • en vous entraidant pour progresser ensemble, pour réussir ensemble les projets et les activités de l’équipe, les plus jeunes étant soutenus et encouragés par les aînés, les plus faibles par les plus forts,
  • en prenant des responsabilités, en vous engageant, librement, intelligemment et généreusement, en pratiquant ce que « servir » veut dire,
  • en trouvant votre juste place, en dialogue et aussi en confrontation avec les adultes. 

Cela vous a grandis, « élevés ». De fortes amitiés en sont nées. Le temps ne leur a pas nui ; il les a souvent renforcées. 

Que faut-il aujourd’hui pour que le projet éducatif des Equipes, original et ambitieux, puisse aider les nouvelles générations à se former et à s’accomplir, en « s’élevant » ensemble ? Les moyens peuvent changer et être adaptés, pourvu que l’objectif soit maintenu et poursuivi. 

En bref, quelles valeurs essentielles restent à promouvoir et quelles transformations sont nécessaires pour que l’histoire des Equipes ait une suite ? 

Des Anciens « élèves », coordonnés par Remy Blondet, apportent déjà une aide régulière, demandée et appréciée par Madame la Directrice. Ils sont acteurs du renouveau recherché. D’autres compétences peuvent être proposées aux responsables actuels de Saint-Jo, que le CEP-I [Centre d’Etudes Pédagogiques Ignatien] soutient de son aide éclairée. Il est indispensable de les encourager et, avec eux, de regarder plus loin, plus haut. 

Dominique Bouzy  s.j.




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.